Qualité plutôt que quantité : les marques favorisent les campagnes mono-éditeur